Categories:>

Boutique Karine Arabian

Concept store

4, rue Papillon, Paris 9e, France

 

Design / Réalisation
MO : Karine Arabian

 

C’est en début d’année 2011 que la créatrice de chaussures Karine Arabian réouvre sa boutique historique du 4 rue Papillon à Paris et inaugure le concept de design global de la marque conçue par l’architecte intérieur Joseph Grappin.

La boutique est classique au style très parisien avec sa façade moulurée rénovée à l’ancienne et son parquet de chêne authentique à bâton rompu. Elle accueille un système global de présentation des chaussures et de la maroquinerie, pensé sous forme de modules adaptables à chaque espace.

 

 

Attiré par les qualités techniques du métal qui ont déjà fait leur preuve d’élégances et de fonctionnalité dans les agencements de Pierre Chareau ou les créations lumineuses de Mathieu Mategot, Joseph Grappin met au point un principe structurel de montants verticaux métalliques cintrés qui rythment l’ensemble de la boutique. Les structures se déploient de façon linéaire et en courbe dans l’espace pour aboutir en rotondes d’essayage. Le système permet d’adapter des tablettes de présentation en palissandre installées en quinconce, des miroirs, des paravents protégeant l’intimité de la cliente. Une addition d’accessoires indispensables aux attributs de la féminité et de l’élégance auxquels la créatrice est attachée.

 

Dans une déclinaisons de couleurs sombres, une série d’éléments tapissés feutrent l’atmosphère et renforcent les contrastes de couleurs et de matières. Deux banquettes aux formes généreuses constituées d’un assemblage de gros coussins spécialement dessinés pour l’essayage des chaussures prolongent la forme confinée des kiosques. Tiroirs et niches de présentation de la petite maroquinerie sont tapissées de velours sombre. Un grand rideaux confectionné dans une étoffe de robe du soir, un taffetas noir aux moirages aubergine, forme un sas de séparation entre lieux de vente et espaces privés.

Aux kiosques qui fonctionnent comme des repères dans l’espace, propices à la confidence et à l’intimité de l’essayage, Karine Arabian a souhaité y ajouter une touche organique et féerique sous la forme de lustres en verre créés par l’artiste Julie Legrand. Les verres sont soufflés comme de véritables bulles de savon saisies dans leur fragile croissance et s’épanouissent comme les pétales de plantes aquatiques au centre des rotondes. La Supervision du projet a été confiée à Sophie Brossais.

L’ensemble crée d’une boutique qui concilie fonctionnalité du moderne et simplicité classique, élégance, confort, mais aussi audace des lignes et des matières. On se retrouve à la boutique comme chez soi, dans le confort d’un salon parisien où l’on viendrait volontiers flirter avec narcisse et ses souliers.