Categories:> ,

Hôtel Mercure St-Cloud

Porte de Saint-Cloud

43 Boulevard de la République, 92210 Saint-Cloud

 

Design / Réalisation
MO : Hôtel mercure
Coût : 1,5M€HT
Surface utile : 1 200 m²

Le nouveau projet architectural de l’hôtel Mercure Porte de Saint-Cloud pensé par les architectes Joseph Grappin et Roberta Molteni propose de faire l’expérience d’un espace théâtralisé où le visiteur semble projeté dans un univers suggérant « la scène ». Lieu crucial et central de l’action, la scène évoque tous les possibles et positionne le visiteur au centre d’une attention toute particulière.

Dans un décor bois qui se dévoile progressivement par un jeu de draperies suspendues, il fait la découverte des prestations de confort qui lui sont proposées.
Chaque espace est confiné, convivial, feutré et garantit à la clientèle un confort complet.

Lors de son déplacement de la rue vers le lobby d’accueil, le visiteur est invité à traverser des espaces transitionnels permettant un cheminement du réel (lieu de la rue) vers la scène (les espaces de l’hôtel).

Dès la réception, des Tables d’hôtes, Accueils conviviaux, Express et Cosy se déploient à la vue du visiteur sous forme de structures bois élégantes jouant de vides et de pleins. Ce mobilier, spécialement dessiné, évoque l’envers des structures éphémères des décors de cinéma. En arrière plan, ce décor de panneaux de bois habille l’ensemble des zones de service réservé au personnel et apparaît progressivement au regard par des châssis bois étagés.

Au niveau de l’arrière bar-restaurant, ces structures peuvent laisser place à des fonds lumineux consacrés à la verrerie et à la présentation des boissons.

Le traitement soigné des essences de bois et du laiton combiné, alternés par des panneaux colorés, créent une dimension fantastique et mystérieuse qui peut suggérer la magie du plateau de tournage.

L’ensemble inscrit dans la distribution concentrique du plan de l’hôtel est souligné par de larges pendrions de velours rouge, traités dans un dégradé des couleurs de la marque Mercure. Ils se déploient à différentes hauteurs pour créer une transition continue d’un espace à l’autre et vers le cœur de l’hôtel.

Un changement coloré du rouge vers le bleu s’effectue au passage du restaurant.La toile suspendue et tombant en lourds drapés sur le sol à l’arrière fond, peut être relevée à certains endroits par des cordages dévoilant de nouveaux espaces.

Ailleurs, elle permet aussi d’isoler les lieux de passage des zones nécessitant un confinement, comme l’espace Easy-work se trouvant ainsi détaché des circulations autour des ascenseurs. Dans le restaurant, certains drapés retombant au sol permettent également d’isoler des groupes de tables ou un groupe réuni en nombre.

Une dernière caractéristique technique importante des drapés déployés dans l’ensemble de l’hôtel est celle de pouvoir maitriser précisément l’acoustique sur chaque zone traitée.

En collaboration avec :

Roberta Molteni
Architecte DPLG / Designer